La Vie et les vies

La Vie et les vies

Jn12:25 “Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle.”

Le Seigneur dans le verset ci-dessus interpelle chacun à ne pas aimer sa vie, de peur de la perdre. Vie est en effet un des mots parmi plusieurs sur lesquels Dieu et l’homme ne s’entendent pas. Pour Dieu, l’homme a cessé de vivre le jour même où il a mangé du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal dans le jardin d’Eden (Gen2.16,17). Mais juste après et jusqu’à ce jour, les hommes « se voient toujours vivre ». La « vie » tout en minuscule, je l’appelle la vie du point de vue des hommes. La Vie avec « V » désigne la vie éternelle et ne peut être qu’au singulier. Perdre sa vie c’est perdre son âme (Marc 8:36) : « Et que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perd son âme ? » ; c’est-à-dire  passer son éternité en enfer pour avoir refusé la vie éternelle que Dieu offre en Jésus-Christ (Jn3.36).
La Bible raconte une conversation du Seigneur (Luc10.25-28) avec un docteur de la loi. Ce dernier pose la question suivante à Jésus : que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ? Jésus lui répond par une autre question : Qu’est-il écrit dans la loi ? Qu’y lis-tu ? C’est comme si on demandait à quelqu’un aujourd’hui, qu’est-il écrit dans le code pénal ou bien que dit la morale de vie, la tradition ou la culture de ta société ? Le docteur a cité ce qui est écrit dans la loi de son peuple. Le Seigneur, qui vivait dans la même société et connaissait cette loi le félicite car il a bien répondu. Mais ajoute curieusement ceci : « fais cela, et tu vivras ». Ce bout de phrase du Seigneur suscite deux commentaires.
Il laisse entendre que ce docteur qui connaissait bien la loi qui régissait son peuple ne la respectait pas ou du moins pas de manière absolue. Vous savez que même parmi les hommes, ce ne sont pas seulement ceux qui ne connaissent pas la loi qui la violent. C’est simplement que ceux qui la connaissent le mieux savent comment la violer sans se faire prendre, ou se couvrent les uns les autres afin de paraître comme « sans reproche » devant les hommes. Il en ressort aussi que pour le Seigneur, le docteur de la loi ne vivait pas, bien qu’il ait sa vie, comme tout homme. « Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ; », dit le Seigneur (Rom3:23).
Curieusement, ce docteur savait qu’il n’avait pas la Vie. C’est pourquoi il est venu vers le Seigneur Jésus. Bien que la durée de la vie du point de vue de l’homme semble augmenter au fur et à mesure que le temps passe, elle a un terme sur cette terre. Par ailleurs, parce qu’elle n’a pas de contours bien définis, ce qui fait sa beauté ou lui donne de la valeur change tout le temps et même d’un environnement à l’autre. Elle tend par conséquent à constituer une source d’inquiétudes, d’agitation et de douleur. Il vaudrait mieux parler des vies car on peut y mettre n’importe quoi suivant les temps, les lieux, la conjoncture et les circonstances. En fait, j’ai ma vie, tu as la tienne différente de la mienne.
Ce que nous appelons communément « vie » est plutôt pour Dieu synonyme de « mort ». Quelques caractéristiques ci-après de la vie du point de vue de Dieu ou encore la Vie, permettent de comprendre pourquoi : (i) l’absence du péché (Colos2.13) ; (ii) l’éternité (Jn10.27,28) (iii) absence d’inquiétudes car elle confère la paix de Dieu (Jn14.27) ; (iv) définition sans équivoque car c’est une personne bien connue. C’est avec émerveillement que l’apôtre Jean écrit (1Jn1.1,2): « … la Vie a été manifestée, et nous l’avons vue et nous lui rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée ». La Vie c’est Jésus-Christ (Jn14.6) : « Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. »
Le docteur de la loi n’avait pas la vie bien qu’il croyait être vivant. Et toi, après la lecture de ce texte, penses-tu avoir la Vie ou ta vie qui, pour Dieu est la mort ? Ne veux-tu pas recevoir la Vie qui est éternelle et que Dieu te donne en Jésus-Christ ? Dieu donne cette Vie qui est sans péché et sans fraude de son Fils à quiconque la désire et la lui demande. La vie éternelle ou la Vie commence sur cette terre même. Sois sage ! Repens-toi de tes péchés, lâche cette vie volatile et agitée de péchés que tu perdras certainement et reçois la Vie que le Père te donne en son Fils Jésus-Christ (Jn1.12,13). La Vie est paisible même au milieu des tribulations, car elle est donnée en même temps que la paix de Dieu.

 

 

Leave a Reply