La folie : qui est réellement fou ?

La folie : qui est réellement fou ?

 

Ezéch18.25 (LSG2)Vous dites : La voie du Seigneur n’est pas droite. Écoutez donc, maison d’Israël ! Est-ce ma voie qui n’est pas droite ? Ne sont-ce pas plutôt vos voies qui ne sont pas droites ?

Une personne folle ou insensée est aussi qualifiée comme n’ayant pas de sens ou comme ayant perdu la raison, si elle était « normale » auparavant. Le verset ci-dessus est un morceau d’une discussion entre Dieu et les hommes. La question qui transparaît est bien celle de savoir qui entre Dieu et ses interlocuteurs présente un comportement anormal ?  Dans les passages de la Bible où Dieu a employé le mot “fou” ou folie, c’est rarement pour désigner ceux-là que nous appelons couramment fou ! A vrai dire, classer les hommes en fous et non fous n’est pas si simple que cela paraît. Tout dépend du temps ou de la période et même du lieu. Aujourd’hui encore, on se demande si certains rois qui ont vécu et dont les royaumes ont connu même une certaine gloire étaient normaux. Hitler, Néron, Idi Amin Dada, Staline, etc. ou qui sais-je encore, étaient-ils fous ou sages ?
Entre Dieu et l’homme, qui est fou ?  Dieu dit que nul n’est juste devant Lui, qu’un seul est bon, Dieu. Les hommes se frappent la poitrine et se vantent de leur justice comme le pharisien dans le temple (Luc18.11,12). Ils se distribuent des prix et se louent les uns les autres de leur “grande charité”, de leur “générosité” ou de leur “grand cœur”.  Dieu dit qu’il y aura un jugement dernier suivi de l’embrasement de cet univers. L’homme nie l’existence de l’enfer et se permet même de se moquer et de rire des déclarations de Dieu. « La prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent ; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu. Et la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes (1Corth1.18 ; 25) ».
Parmi les hommes, qui sont les véritables fous ? « Car la mémoire du sage n’est pas plus éternelle que celle de l’insensé, puisque déjà les jours qui suivent, tout est oublié. Eh quoi ! le sage meurt aussi bien que l’insensé ! (Eccl2.16) ».
Ton attitude par rapport à ton âme fait-elle de toi un fou ou un sage ? Entre le fou qui, dans son inconscience mange dans la poubelle et celui-là qui passe sa vie à jouer avec ce qu’il a de plus cher et qu’il peut perdre à jamais, qui est vraiment fou ? Prends-tu Dieu pour fou lorsqu’Il dit que tu as une âme et qu’elle est tellement coûteuse qu’aucun humain ne peut Lui en donner le prix du rachat (Ps49.7-14) ? Dieu dit que la seule chose dont l’homme devrait vraiment se réjouir est celle de voir son nom inscrit dans le livre de vie (Luc10.20). Plusieurs se battent pour que le leur nom ne soit inscrit que dans l’histoire.
Pourquoi le chrétien n’investit-il pas au ciel c’est-à-dire dans l’œuvre de Dieu et amasse-t-il toujours sur la terre alors qu’il sait qu’elle est gardée et réservée pour le feu (2Pi3.7)? Qui du fou qui garde tout ce qu’il possède dans un sac qu’il traîne partout sur lui et du chrétien supposé connaître la sagesse, mais qui garde son trésor dans un endroit où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent (Mat6.19,20), est vraiment fou ? Entre le fou qui est tout sale, et la fiancée qui, sachant bien que son fiancé qu’elle prétend aimer peut se pointer d’un moment à l’autre, mais joue dans la boue et dans la poubelle avec sa robe de mariée, qui est vraiment fou ou folle (Mat25.1-11 paraboles des vierges folles) ? Lorsque toi chrétien, tu t’amuses avec le péché, lorsque tu ne veilles pas et tu ne pries pas, lorsque tu ne lis pas ta Bible et donc ne la médites et ne la pratiques pas pour entretenir ta lumière ou ta lampe (ton zèle ou ta ferveur) alors que tu dis savoir que Christ revient bientôt, es-tu plus sage que le fou que tu rencontres tout sale dans la rue ?
Deux malfaiteurs étaient crucifiés aux côtés du Seigneur Jésus (Luc23.32-43) à Golgotha. Là, leurs destins respectifs se sont éternellement séparés. L’un des deux n’a pas endurci son cœur au moment où il a entendu la voix du Saint-Esprit qui lui a révélé le Fils de Dieu crucifié à ses côtés. A l’instant même, la mort éternelle à laquelle tous deux étaient destinés a été changée pour lui en vie éternelle. L’autre par contre est demeuré dans son état de vrai fou ; celui-là qui dit dans son cœur qu’il n’y a point de Dieu (Ps14:1). Chrétien ou pas, accepte le salut par grâce que Dieu t’offre en son Fils et/ou de réformer ta vie, n’endurcis pas ton cœur (Héb3.15). Ce serait décider consciemment de demeurer dans la folie, car le jour de ta rencontre avec Dieu vient comme un voleur dans la nuit (1Thes5.2).
Jean3.36 Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.

Leave a Reply