A quand la fin des tribulations ?

A quand la fin des tribulations ?

Jean 16:33Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde.

Tout lecteur de la Bible sérieux et simple d’esprit arrive à un constat paradoxal : Dieu opère des miracles et des prodiges. Mais, bien que ces derniers fassent plus ou moins partie du quotidien de ses enfants en tout temps, bien qu’il opère très souvent des délivrances extraordinaires en leur faveur, il n’a totalement épargné des tribulations, ni les patriarches, ni ses autres serviteurs de l’Ancien Testament, ni son propre Fils et ses apôtres, ni les premiers chrétiens, ni ceux de n’importe quel temps. Le repos selon la Bible n’est pas synonyme d’absence de tribulations. Nous le voyons bien dans ces exemples ainsi que dans celui des chrétiens que Dieu qualifie de vainqueurs dans les 7 Églises mentionnées dans le dernier livre de Bible. Pour ce qui est du repos, l’on y entre dès l’instant même où l’on ouvre son cœur pour laisser entrer le Fils de Dieu : Jésus-Christ (Apoc3.20). Tous les hommes sont interpellés à le faire.
Avoir des tribulations dans ce monde signifie que des choses que l’on ne désire pas pour soi arrive tout au long de la vie: maladies, souffrances physiques ou de l’âme, persécutions, trahisons, calomnies, décès de proches, accidents, privations diverses, pillages, discriminations, assassinats, échecs, célibat, stérilité, etc. Pour nous chrétiens, Dieu donne de temps en temps du repos, mais les tribulations reviennent parfois sous d’autres formes. La victoire sur une tribulation semble nous préparer très souvent à affronter d’autres, quelquefois plus coriaces (spirituellement parlant). Prends courage car Jésus-Christ a vaincu le monde avec ses tribulations. Il exhorte les chrétiens à faire face comme lui à leurs tribulations avec la détermination de les vaincre par leur foi. Parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde ; et la victoire qui triomphe du monde, c’est notre foi (1Jean5.4).
Si tu es chrétien et si tu n’as pas encore eu de tribulations dans ta vie, sache qu’elles viendront certainement. En annonçant que nous aurons à souffrir bien des afflictions dans ce monde, le Seigneur précise qu’il faut qu’il nous dise ces choses, afin que nous ayons la paix en lui. Nous avons des tribulations aujourd’hui certes, mais, tout comme le monde présent, elles auront certainement une fin. Par notre foi, nous vaincrons le monde et ses tribulations comme Jésus l’a fait. Pour un chrétien, avoir des tribulations ou des afflictions dans ce monde ne signifie nullement qu’il n’a pas la foi ou qu’il n’est pas dans la volonté de Dieu. Je sais une chose, aucun chrétien ne pourra jouir du repos ou de la paix que Dieu lui a donnés en Son Fils, ni être efficace à son service s’il choisit de demeurer dans l’illusion d’une vie sans tribulations à laquelle plusieurs semblent aspirer aujourd’hui. Poursuivre un tel rêve prédispose à une déception ou un désespoir sans issue, car ce n’est pas dans le monde présent qu’il se réalisera. C’est pourquoi ceux qui le poursuivent errent par-ci par-là sans jamais trouver de repos.
Même si nos yeux ne l’ont pas vu, même si nos pieds ne l’ont pas encore foulé, nous chrétiens savons que ce pays où le mal ne pourra plus régner existe. Le Seigneur Jésus-Christ nous l’a promis. Il n’est pas dans ce monde. Dans ce pays, qu’il appelle « la maison de mon Père (Jn14.2) », Dieu essuiera nos larmes et effacera à jamais tous les mauvais souvenirs qui pourraient continuer à nous hanter. Il va créer de nouveaux cieux et une nouvelle terre qui subsisteront à jamais. L’on ne se rappellera plus les choses passées, elles ne reviendront plus à l’esprit, les anciennes souffrances seront oubliées. Ce ne sera pas seulement cela, une vie d’allégresse continuelle dans la présence de Dieu s’ouvrira pour tous ceux qui auront supporté les tribulations dans la vie présente à cause Jésus-Christ (És65.16-19).

Si tu as fait de ton cœur la demeure du Seigneur Jésus-Christ, réjouis-toi et sois dans l’allégresse, parce que ta récompense sera grande dans les cieux ; ou bien fais-le maintenant même et tu feras partie de la fête (Mt 5:12a).

 

Leave a Reply