Savoir attendre

Savoir attendre

Lecture Ezéch12.22 Fils de l’homme, que signifient ces discours moqueurs Que vous tenez dans le pays d’Israël: Les jours se prolongent, Et toutes les visions restent sans effet?

2Pi3.4 et disant: Où est la promesse de son avènement? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création.
Dans le premier verset de lecture, c’est Dieu lui-même qui reproche à son peuple ses discours moqueurs. Son peuple se moque ainsi parce que les visions qu’il leur donne par l’intermédiaire de ses prophètes semblent rester sans effets. Dans le deuxième, c’est le monde qui se moque des chrétiens parce que tout demeure comme dès le commencement alors qu’ils ne cessent pas d’annoncer le retour imminent de leur Seigneur.
Comme chrétien, notre attitude face aux prophéties bibliques et aux promesses diverses de Dieu est de la plus grande importance pour une vie chrétienne accomplie devant Dieu autant que pour notre témoignage au milieu d’un monde, impatient et moqueur, dont la devise est « mangeons et buvons car demain nous mourrons ». Nous sommes parfois facilement déboussolés soit à cause des moqueurs du dehors comme du dedans, soit en raison de notre propre impatience. En effet, dépendant du temps comme tous les humains, nous sommes nousmêmes exposés à ce péché d’impatience qui est le contraire de la patience célébrée dans toute la Bible.
Que ce soit celles qui sont écrites dans la Bible ou celles que nous recevons individuellement, l’attente des promesses du Dieu éternel par
des êtres qui ont un commencement et une fin n’est pas un exercice aisé. Ce serait même impossible si Dieu ne nous avait pas donné un cœur et un esprit nouveau capables de garder ses commandements.
Que veut dire « savoir attendre »? Quels sont les dangers qui nous guettent si nous ne savons pas attendre ? Quels sont les bénéfices de l’attente selon Dieu? Qu’est-ce que nous devons attendre et comment l’attendre?
Pas encore disponible
Pas encore disponible

Laisser un commentaire