Lecture Phi3:8-10
Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ, et d’être trouvé en lui, non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s’obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi, Afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort…

Introduction Ce passage nous montre la détermination d’un homme à exceller dans la connaissance de Christ: Paul. Il a vu non pas un, mais plusieurs miracles accomplis par le Seigneur Jésus-Christ à travers lui. Il a été ravi jusqu’au troisième ciel et a vu là bien des mystères. Il a souvent entendu le Seigneur Jésus-Christ lui parler. Il lui est apparu lui-même au moins une fois en vision (Act18.9). Il écrit cette lettre dont est tirée notre méditation alors qu’il est assez âgé. Il ne demande pas d’aller de nouveau au troisième ciel ou que le Seigneur lui apparaisse encore. Il ne désire ni d’autres miracles ni d’autres visions. Au verset 10 de notre lecture, il cite deux choses particulières dans lesquelles il est déterminé à connaître Christ, la première de ces deux choses est la puissance de sa résurrection.

Qu’elle est cette puissance qu’un homme comme Paul, admiré par tous pour la densité de sa vie et ses expériences chrétiennes, qui est déjà au soir de sa vie, trouve qu’il ne connaît pas ou pas encore assez? Qui peut l’expérimenter ? Comment cette puissance agit-elle et comment se manifestet-elle dans la vie du chrétien ?

 

Pas encore disponible
Pas encore disponible