Qu’est-ce que la vérité ? (I)

Lecture biblique

Jean 18 : 37-38 Pilate lui dit: Tu es donc roi? Jésus répondit: Tu le dis, je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix.  Pilate lui dit: Qu’est-ce que la vérité? Après avoir dit cela, il sortit de nouveau pour aller vers les Juifs, et il leur dit: Je ne trouve aucun crime en lui.

Introduction et définition de la vérité

La vérité se définie comme ce qui est conforme à la réalité. Elle est le contraire de la fiction qui est un ensemble de produits de l’imagination humaine. Bien que cela semble contradictoire à la notion même de vérité, le monde fonctionne sous la base de l’existence de  plusieurs vérités. Celui qui pose cette question ici est un gouverneur. Pour trancher une affaire sérieuse, il a l’habitude de consulter sa femme, ses amis, ses conseillers, ses ministres, les chefs religieux etc. Il a déjà pris plusieurs décisions après de telles consultations. Il est clair que sa question ne renvoyait pas à  ce type de vérité. D’ailleurs, dans sa question, il utilise l’article défini « la », sans préciser dans quel domaine. Il  recherche la Vérité. Il recherche quelque chose qui permettrait de saisir la cause et l’aboutissement de tout ce qui se passe dans ce monde. Reconnaissons d’emblée que la vérité absolue, si elle existe, devrait être la même dans le temps et dans l’espace qu’on la conteste ou pas, que l’on y croit ou pas.

 

 

 

 

 

Qu’est-ce que donc que la vérité ?

 

Pilate avait raison de se poser cette question : « Qu’est-ce que la vérité ? Qui n’aimerait pas connaître la vérité ? Mais peut-on seulement la connaître ?

 

Eccles 8 : 17. J’ai vu toute l’œuvre de Dieu, j’ai vu que  l’homme ne peut pas trouver ce qui se fait sous le soleil ; il a beau se fatiguer à chercher, il ne trouve pas : et même si le sage veut connaître, il ne peut pas trouver.

 

Décourageant n’est-ce pas ? Ce passage semble affirmer que l’homme ne peut connaître la vérité. Pourtant, ce serait si bien si on la connaissait. 

 

Un jour de l’année 1998, je me suis séparé l’après-midi d’avec un collègue. Il était bien-portant, nous avons bavardé et mangé ensemble. Le lendemain matin, on est venu m’annoncer sa mort. A notre lieu de service commun, mes collègues et moi étions sidérés, rien ne laissait entrevoir une telle fin pour ce collègue. C’était un homme jovial, plein d’optimisme quant à l’avenir.  Alors que nous étions assis silencieux face à cette nouvelle, l’un d’entre nous a poussé un soupir et a simplement dit ceci : si seulement on pouvait connaître la vérité !

 

Etre convaincu que l’on connaît la vérité sur une situation semble apporter quelque soulagement, surtout en cas de malheur. C’est pourquoi, dans les cas de décès principalement, la famille tient tellement à en connaître la cause, d’où les autopsies, les enquêtes etc.

 

C’est bien ce que nous dit le Seigneur JESUS (Jean 8 : 32) : « vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. »

 

Oui ! Dans les multiples questions que l’homme se pose, et les multiples réponses qu’il se donne à lui-même ou que d’autres lui donnent directement ou par d’autres voies, où trouver la vérité ?

 

  • Quelle est la vérité sur l’origine du monde et de l’homme ?

a)   D’où vient cet univers dans lequel nous nous trouvons ?

 

Du Big Bang[1] ? D’où  venait ce qui a fait « Bang » s’il y a effectivement eu ce Big Bang ? Du hasard ? Si c’est du hasard, pourquoi ce même hasard ne ferait-il pas aussi tout sauter par un autre Big Bang ? Est-ce le même hasard qui fait que les saisons se succèdent dans un rythme plutôt régulier ? Que le soleil se lève toujours à l’est et se couche à l’ouest ? Qu’une pomme lancée en l’air retombe toujours sur le sol ? Aujourd’hui, l’on est capable de prévoir longtemps d’avance les éclipses solaires. Où est donc parti ce hasard pour que s’installent tous ces phénomènes prévisibles ? Cette prévisibilité ne contredit-elle pas ou du moins n’expose-t-elle  pas une insuffisance évidente de cette théorie ?

 

Notons cependant que même si aujourd’hui la théorie du « Big Ban » semble la plus répandue quant à l’origine de notre univers, il y en a d’autres. D’autres naîtrons encore, ça c’est sûr ! car la bataille de positionnement ou de notoriété liée à l’orgueil naturel de l’homme fait rage même dans le milieu scientifique.

b)  Quelle est l’origine de l’homme ?

 

L’idée que l’on tend à faire admettre à tous est que « l’homme actuel est le dernier représentant d’une longue lignée de primates dont l’histoire s’est déroulée en Afrique[2]. » Il serait donc le produit de l’évolution. Selon cette théorie, « toutes les espèces qui peuplent notre planète, animaux, plantes, champignons ou bactéries, se transforment lentement au cours du temps[3]

 

L’on prend le soin de dire que l’homme est le dernier  représentant de cette fameuse lignée. Et les autres espèces, à quel stade de l’évolution se trouvent-elles maintenant? Vont-elles aussi devenir des hommes ? L’évolution concerne-t-elle seulement l’aspect physique ou englobe-t-elle l’aspect psychologique et psychique ? A-t-elle pu produire l’amour et la haine ? Si ces deux caractères évoluent, dans quel sens le font-ils ? Vers le pire ou vers le meilleur ? A quoi peut-on s’attendre demain si c’est le principe de l’évolution elle-même conduite par le hasard qui guide l’univers ?  A tout  n’est-ce pas ? Puisque c’est le hasard.

 

Quand on joue au jeu de hasard, l’on peut gagner  comme l’on peut perdre n’est-ce pas ?

 

Si le « Big Bang », toute autre théorie sur l’origine de l’univers, ou l’évolution constituaient la vérité sur ces deux questions, une telle vérité peut-elle vraiment affranchir ?

 

Je vous fais remarquer que l’homme prend pour repère l’animal pour se situer. La Bible, au contraire, prend pour repère de l’homme Dieu lui-même.

 

Beaucoup d’hommes et de femmes déifient la raison de nos jours. Ils réfutent la dimension spirituelle de l’homme et l’existence d’êtres spirituels qui interagissent sur ce monde. Ils ignorent ainsi leur ennemi le plus dangereux parce que plus intelligent et rusé, Satan, qui est un esprit. Son objectif est d’amener avec lui le maximum d’hommes en enfer. L’homme laissé à lui-même ne peut rien contre les ruses de Satan, quelque intelligent qu’il soit. En, fait, à cause du péché, Satan le tient captif et le manipule comme il veut. Il est bien capable de le tromper même au travers de sa science. Il est bien capable de conduire l’homme sur des fausses pistes pour le couper « du rocher d’où il a été tiré » afin de l’avoir plus facilement. N’est-ce pas ce que font les armées par leurs services secrets ou autres subterfuges, ou les gangs et les terroristes en temps de guerre ou de conflit ?  N’est-ce pas ce que font les politiciens, certaines grandes nations au travers de leurs puissants médias, pour faire admettre leurs points de vue aux autres et véhiculer leurs valeurs au monde?

 

La Bible

 

Gen1.1 Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.

 

Gen1.27  Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme.

 

 

Ps8

3 Quand je contemple les cieux, ouvrage de tes mains, La lune et les étoiles que tu as créées:

4 Qu’est-ce que l’homme, pour que tu te souviennes de lui? Et le fils de l’homme, pour que tu prennes garde à lui?

5 Tu l’as fait de peu inférieur à Dieu, Et tu l’as couronné de gloire et de magnificence.

6 Tu lui as donné la domination sur les œuvres de tes mains, Tu as tout mis sous ses pieds,

7  Les brebis comme les bœufs, Et les animaux des champs,

8 Les oiseaux du ciel et les poissons de la mer, Tout ce qui parcourt les sentiers des mers.

 

Ecoutez ce que Dieu dira plus tard à Esaïe.

 

Esaïe 51:1  Ecoutez-moi, vous qui poursuivez la justice, Qui cherchez l’Eternel! Portez les regards sur le rocher d’où vous avez été taillés, Sur le creux de la fosse d’où vous avez été tirés.

  • Quelle est la vérité sur le passé ?

 

La plupart de temps, chacun écrit l’histoire en cherchant à se donner ou à donner à sa race, sa famille, son peuple ou son pays une bonne place ou une bonne image. Pour le monde dont la majorité croit à l’évolution, le monde date de millions, voire de dizaines de millions d’années. L’on voit bien que cela est compatible avec l’idée de l’évolution car c’est un phénomène que l’on décrit comme très lent. Comme ça si on leur demande pourquoi les singes continuent à sauter d’arbre en arbre depuis qu’on les connaît alors que l’homme en quelques années a radicalement modifié son environnement, les partisans de cette théorie pourraient toujours dire que cela va arriver dans plusieurs centaines d’années. Ainsi, toutes leurs preuves se trouvent dans le passé, rien au présent. Qui peut vraiment vérifier ce passé ? Pour ce qui est de l’avenir, personne ni parmi eux, ni parmi ceux qui les suivent ou les contestent ne sera là pour vérifier si ce qu’ils ont dit aujourd’hui s’est réalisé ou pas.

 

L’historien se retrouve généralement avec plusieurs faits. Il est très souvent amené à opérer des choix. Cependant, même s’il les relate tous, le choix des mots ainsi que la manière d’agencer les faits sont rarement neutres. Pour les Chrétiens, les histoires les plus déterminantes pour ce monde sont celles qui se trouvent dans la Bible, pourtant la plupart des livres d’histoire n’en font pas mention. Bien que l’on tende à mettre le vernis scientifique sur l’histoire, elle ne peut être assimilable à une science exacte. Et puis l’effet de mémoire ?  Déjà il est difficile de raconter en toute objectivité un évènement vécu, à plus forte raison celle qu’on n’a pas vécu soi-même.

 

Je reconnais l’utilité de l’histoire et j’apprécie les historiens qui font les efforts pour appliquer la démarche historique reconnue en la matière pour sonder le passé. Cela est  utile pour le système des valeurs du monde. L’on est libre d’en faire sa source de vérité mais, pour les quelques raisons mentionnées ci-dessus, je me garderai bien d’une telle certitude. J’ai expérimenté cette subjectivité plus d’une fois en écoutant seulement des journalistes de différents horizons raconter les mêmes faits. Il existe par ailleurs des mouvements appelés les révisionnistes qui reviennent sur des faits historiques pour les contestés ou pour les corriger. Pensez-vous par exemple que tous les historiens, quelles que soient leur nationalité et leur religion pourront donner des versions identiques de la guerre d’Irak ?

 

La Bible

 

Eccl 1:11  On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard.

 

  • Quelle est la vérité sur la coexistence du bien et du mal ?

 

Comment les théoriciens de l’évolution expliquent-ils la coexistence  du bien et du mal ? Comment expliquent-ils que de toutes les créatures connues sur cette terre, l’homme soit la seule à pouvoir haïr et aimer en même temps ? À apprécier l’humilité tout en se réjouissant de dominer, de maltraiter ou de voir souffrir son prochain ? Pourquoi l’homme est-il le seul à fabriquer des outils et à mettre en place des stratégies pour tuer d’autres hommes alors même qu’il ne les mange pas ?

 

La science mettra-t-elle un jour ce monde à l’abri des accidents, des épidémies, des fléaux de toutes sortes ? Nos chartes et nos institutions, parviendront-elles un jour à établir l’égalité entre les hommes et à supprimer entièrement la pauvreté, ainsi que les vices qu’elle engendre? Trouvera-t-on un jour le secret de guérir les misères morales et les infirmités physiques, le plus souvent rançon douloureuse du péché? L’égoïsme, la jalousie, la haine d’homme à homme, les guerres de classe à classe et de peuple à peuple cesseront-ils un jour ? Réussira-t-on un jour à effacer du vocabulaire humain les noms d’orphelins et de veuves ? À bannir de notre planète la mort?

 

La réponse la plus optimiste à ces questions pour tout homme, hier, aujourd’hui comme demain était, est et sera toujours : « peut-être, mais pas dans ma génération ».

 

La Bible

 

Ce livre merveilleux explique bien ce phénomène : Romains 5 :12 : C’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché…

 

Le  mal est entré dans le monde après la désobéissance de nos ancêtres Adam et Eve et a entaché toute leur descendance. Le péché c’est-à-dire cette force qui est au-dessus de l’homme et l’entraîne à faire ce qui déplaît à Dieu, est entré dans le monde avec cette désobéissance. Ce principe cohabite avec l’image de Dieu et tend à prendre le dessus au fur et à mesure que le temps passe et que l’intelligence de l’homme augmente. L’homme ne s’améliore pas malgré les beaux discours et les multiples réunions internationales, il se détériore plutôt.

  • Quelle est la vérité sur Dieu ?

a)   La religion

 

Il y a plusieurs religions, chacune affirmant être celle qui présente le vrai Dieu. Il y a aussi plusieurs dieux, quelle est la bonne religion ? Quel est le vrai Dieu ? Plusieurs personnes se lèvent aussi, et proclament qu’elles vont vous conduire au ciel ? Quel est le véritable chemin du ciel ?  Combien de dieux y a-t-il ? C’est vrai, un grand mouvement veut  faire croire aux hommes que peu importe le chemin que l’on emprunte, on arrivera toujours au ciel. Que tu sois rosicrucien, franc-maçon, bouddhiste, animistes, musulman, chrétien, peu importe, il suffit que tu croies qu’il existe un ou plusieurs dieux.

 

La Bible

 

1Tim 2 :5 Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme.

 

Exode 20 : 2,3 Je suis l’Eternel, ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude. Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face.

 

Jacques 2 :19 Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent.

b)  La philosophie

 

Pour ceux qui aiment la philosophie, il y a plusieurs courants, j’en citerai deux :

 

L’athéisme : une personne athée refuse toute croyance en un dieu quelconque. La Bible appelle  cette catégorie de personne insensée.

 

Ps 14 :1 Au chef des chantres. De David. L’insensé dit en son cœur: Il n’y a point de Dieu! Ils se sont corrompus, ils ont commis des actions abominables; Il n’en est aucun qui fasse le bien.

 

L’existentialisme : courant philosophique qui place la présence individuelle dans le monde et ce qu’il appelle « la liberté » au centre de la réflexion.  Pour ce courant, le fait que Dieu existe ou pas n’a pas d’importance. Car ce qui est essentiel c’est d’exister. Pour ce courant, même dans le cas où Dieu existerait, il  ne s’intéresse ni à ce que fait l’homme, ni à ce qui se passe sur la terre.

 

La Bible nous présente un Dieu qui aime le monde. Un Dieu qui s’intéresse à tout ce qui se passe sur terre. Un Dieu qui n’est pas passif, qui a parlé à plusieurs reprises et de plusieurs manières et surtout qui ces derniers temps nous a parlé par le Fils. N’est-ce pas plus rassurant ? Cela ne répond-il pas au cri profond du cœur de l’homme ?

 

Je me rappelle quand je marchais en scrutant le ciel pour voir s’il y a un Dieu. Je me rappelle comment à la sortie du travail, je courrais au plus vite à la maison, pour fuir la misère et les injustices que je voyais ou supposais autour de moi. Je scrutais le ciel pour savoir si quelqu’un de supérieur à l’homme existait et pouvait contenir l’avancée du mal et donc maîtriser  l’avenir de ce monde.

 

La Bible

 

Jean 3 : 16 Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

 

Heb 1 :1,2   Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et des manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde.

 

Lam 3 :37,38  Qui dira qu’une chose arrive, Sans que le Seigneur l’ait ordonnée?  N’est-ce pas de la volonté du Très-Haut que viennent Les maux et les biens?

 

Que l’on ne vous trompe pas, aucune science ne réussira jamais à démontrer l’existence ou la non existence de Dieu. Ceux qui s’appuient sur elle pour vous dire que Dieu n’existe pas vous mentent. Un scientifique sérieux ne vous dira jamais que lui ou d’autres ont pu démontrer scientifiquement que Dieu n’existe pas. Dieu est bien trop au-dessus de la science qui découle simplement de l’usage que l’homme fait du don de l’intelligence que son créateur l’a gracieusement pourvu.

 

Toutefois, je crois qu’Il est bien celui qui encourage l’homme à utiliser cette intelligence pour prendre soin de la terre comme il le lui avait commandé. Même s’il est vrai que le péché a aussi perverti les motivations de plusieurs scientifiques, l’un des bienfaits que je trouve dans la science est de me permettre de découvrir de plus en plus les merveilles de la création de Dieu et d’enrichir mes sujets de louange et de contemplation, à l’exemple du roi David dans le Psaume 8.

 

Vous qui lisez ce message, c’est sans l’ombre d’un doute dans mon cœur que je vous dis ceci : la Bible est ce moyen par lequel Dieu nous parle par le Fils : JESUS-CHRIST.

 

A suivre

[1] Explosion hypothétique qui aurait inauguré l’histoire de l’univers et son expansion, il y a quelque dix milliards d’années.  Microsoft® Encarta® 2009. © 1993-2008 Microsoft Corporation.

 

[2] Microsoft ® Encarta ® 2009. © 1993-2008 Microsoft Corporation.

 

[3] Idem

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *